Index de l'article

Lieu historique et religieuxcalvaire

 

 

Construit en 1874 sur un cimetière désaffecté, le calvaire figure, par l’architecture soignée de ses stations, de son chemin de croix et de son environnement végétal singulier, comme un des calvaires les plus intéressants du département de l’Aude.

 Ouvert au public en journée. Accès par la rue du Nord.

 

 


L’extérieur

Les murs

Le Calvaire de Sigean est protégé par un enclos en pierre mesurant 80 m 90 de périmètre, environ 3 m de haut à son maximum et environ 0,50 m d’épaisseur.
Ce mur serait en partie constitué de pierres taillées issues de l’église primitive et de pierres plus irrégulières liées par un mortier : on peut qualifier cet appareil d’  « irrégulier ».
Les angles sont renforcés par de plus gros éléments. Le couronnement du mur est arrondi et recouvert de mortier pour en assurer l’étanchéité.

Les accès

Les deux entrées sont situées au Nord et à l’Ouest du calvaire. Elles sont toutes les deux composées de pilastres aux faces lisses et d’un portail métallique à deux battants de 2 m 95 (Nord) à 2 m 30 (Ouest) de haut et d’une ouverture de 2 m 20.
Chaque pilastre est surmonté d’un chapiteau « modeste » à l’Ouest et de chapiteaux cubiques non décorés au Nord. L’emmarchement au Nord se compose d’une série de 7 degrés mais est quasiment inexistant à l’Ouest.
A côté de l’entrée principale (Nord), on pourra lire sur une plaque en résine (copie de l’original ) : « PASSANS QUI PAR ICY PASSES, PRIES DIEU POUR NOUS TREPASSES. 1611 », accompagnée d’une tête de mort.


L’intérieur

L’entrée

Dès la porte nord franchie, on entre dans une allée délimitée de part et d’autre par deux petits murets. Ils sont construits avec les mêmes matériaux que le mur d’enceinte. Ils mesurent 7 m de long, 85 à 10 cm de haut. Ils sont en partie dissimulés par les massifs de buis.

La chapelle

On aperçoit ensuite la chapelle en forme de « grotte » ou encore de monticule rappelant le lieu où Jésus fut crucifié. La structure de la chapelle est en brique. Elle est recouverte de pierres (plafond, parois, extérieur).
Les marches qui permettent d’y accéder sont des pierres tombales de l’ancien cimetière mises les unes à côté des autres.
Les statues de Marie et du Christ, posées sur l’autel à l’intérieur, sont protégées par une grille.
La chapelle est surmontée d’une « croix en fer » mesurant 7 m de haut et d’un Christ en fonte long de 2 m et de deux statues : celles de Marie à gauche et de Saint Jean à droite.

Les stations station-calvaire

Le chemin de croix débute avec la station n°1 à gauche de la chapelle.
Il se poursuit sur tout le périmètre intérieur du jardin du calvaire jusqu’à la station n°14 à droite de la chapelle.
Les 14 stations indépendantes sont toutes construites sur le même modèle. Leur style décoratif  est inspiré de l’ordre corinthien grec.
Ces stations sont constituées de différents blocs de pierres taillées en grès et calcaire maintenus par du mortier. Chaque station possède en son centre, dans une niche, une scène du chemin de croix du Christ en céramique.

Le puits

Lors de la promenade, on apercevra un puits dans le coin Sud-Est du calvaire. Il est complet mais effondré et composé de blocs de pierre  taillée.

La végétation

Élément intégrant du calvaire, la végétation nous en dit beaucoup sur la symbolique religieuse du lieu. Il est important d’en tenir compte et de préserver la diversité végétale du site et ce, malgré les désagréments qu’elle cause.


CHANTIER DE RÉNOVATION DU CALVAIRE

 Chantier de rénovation Chantier de rénovation