Mairie de Sigean
10 Place de la Libération
11130 SIGEAN
04 68 40 24 24
04 68 48 87 89

contact@sigean.fr

AGENDA Trouver un évènement

Tout l'agenda
Accueil Découvrir Sigean arts et nature étang de Sigean et île de l'Aute
Etang et Ile de l'Aute PDF Imprimer Envoyer
Index de l'article
Etang et Ile de l'Aute
Galerie d'images
Toutes les pages

Un atout majeur pour Sigean

Sigean est bordée par le massif des Corbières, la mer méditerranée et l'étang qui porte son nom.

étang

Site naturel exceptionnel, il formait, dans l'antiquité, un golfe ouvert sur la Méditerranée. Occupant aujourd'hui une superficie de 5500 hectares, l'étang communique avec la mer par le grau de Port-la-Nouvelle.

La Base nautique de Port-Mahon y est implantée et offre aux sigeannais comme aux nombreux visiteurs des activités nautiques très diverses dans un cadre magnifique. C'est également à Port-Mahon que vous trouverez le parcours santé, les aires de pique-nique (réservations auprès de l'accueil de la mairie) et une multitude de balades à travers la pinède et la garrigue pleines de senteurs inoubliables.

Plusieurs îles de l'étang appartiennent au Conservatoire du littoral, notamment l'île de l'Aute.

Une vue imprenable

Patrimoine à sauvegarder, l'île de l'Aute appartient au conservatoire du littoral depuis 12 ans et c'est la ville de Sigean qui s'occupe de sa gestion. Entourée par les eaux de l'étang, l'île offre une vue imprenable sur toute la zone qui s'étend de Port-La Nouvelle à Narbonne.

Elle est recouverte d'une vaste étendue de plaines et de garrigues où il fait bon crapahuter pour atteindre le point culminant, le pic des Pierres Blanches, à 57-mètres d'altitude. Moult balades sont possibles et il existe même un circuit pédestre balisé d'une heure à disposition des marcheurs. Le tout au milieu d'une flore et d'une faune exceptionnels avec notamment les milliers d'oiseaux d'eau qui sillonnent l'étang : flamants roses, cormorans etc.

ile de l'aute

 Jusque dans les années 30, l'île était habitée et la viticulture largement répandue. Au XIXe siècle, l'île aurait même été occupée par une communauté de Saint-Simoniens.

Quant aux Romains, ils y avaient installé le siège d'un débarcadère où les navires transbordaient leurs marchandises sur des allèges-(1) qui pouvaient rejoindre le port antique de Narbonne.

Aujourd'hui, il ne reste qu'une seule et unique maison, inhabitée, qui se pose là comme une incongruité au milieu du no man's land. Elle est cachée par la végétation mais les véliplanchistes peuvent la lorgner du coin de l'œil en longeant les côtes au gré de leur évolution.


L'île de l'Aute, c'est aussi un mystère.

Une fleur rare, l'héliotrope de curaçao, pousse sur cette terre sauvage de 39-hectares. Où se dissimule ce trésor floral ? Seuls quelques privilégiés le savent, mais ne comptez pas sur eux pour vous indiquer son emplacement. L'héliotrope est un sous-arbrisseau à fleurs odorantes, bleues ou blanches, à feuilles souvent alternes, entières ou denticulées. Et comme son nom l'indique, il se tourne vers le soleil.