AGENDA Trouver un évènement

Tout l'agenda
Budget 2010 PDF Imprimer Envoyer

Budget 2010 : Interrogations et craintes

S'il est un sujet qui suscite des inquiétudes dans toutes les collectivités territoriales de France, c'est bien celui de l'élaboration du budget 2010. Quelle que soit la tendance des élus, tous sont unanimes à se demander comment ils vont pouvoir répondre aux besoins exprimés par leurs concitoyens. De quel côté que l'on se tourne, ce ne sont que craintes et interrogations.

Les perspectives ne sont guère encourageantes tant les mesures gouvernementales touchant aux collectivités territoriales sont lourdes de menaces.

Tout d'abord, la suppression par l'État en 2010 de la taxe professionnelle pose de nombreuses questions au premier rang desquelles la manière dont seront compensés les manques de recettes qui en découlent.

Ensuite l'État a aussi prévu, toujours en 2010, une diminution des dotations aux communes (0,6%), dotations qui représentent une part importante des finances locales.

Comme les départements et les régions seront aussi durement  frappés par ces mesures qui s'annoncent, il va s'en suivre des conséquences plus que défavorables en raison du système bien connu de la cascade. Car ces deux collectivités vont ainsi devoir réduire les aides qu'elles apportent aux communes.
A titre d'exemple, le Conseil Général de l'Aude estime son manque à gagner dans le prochain budget à plus de soixante millions d'euros, d'où inévitablement la diminution ou la suppression de certaines subventions et aides aux communes.

Alors il ne reste plus que les impôts pour maintenir un budget capable d'honorer nos obligations et quelques uns de nos engagements. Mais dans ce domaine des recettes, nous devons agir avec prudence et modération car la crise touche surtout les concitoyens que vous êtes.

Au moment de l'élaboration du prochain budget, nous ne perdrons pas de vue que défendre vos intérêts c'est aussi maintenir au plus bas la pression fiscale. Sans doute, nous allons être amenés à faire quelques coupes claires dans un budget déjà étroit ; notre politique de maintien au plus bas de la pression fiscale, appliquée depuis plusieurs années, est à ce prix.

Nous savons que ce budget 2010 aura sans doute des manques et des insuffisances. Certains le dénonceront. Cela ne nous empêchera nullement de rester fidèles à nos engagements de campagne dans un contexte général plus que délicat.