Mairie de Sigean
10 Place de la Libération
11130 SIGEAN
04 68 40 24 24
04 68 48 87 89

contact@sigean.fr

AGENDA Trouver un évènement

Tout l'agenda
Visite virtuelle - Salle F PDF Imprimer Envoyer
Index de l'article
Visite virtuelle
Salle A
Salle A bis
Salle B
Salle C
Salle D
Salle E
Salle F
Toutes les pages


Découvertes romaines et gallo-romaines dans les Corbières méditerranéennes


 Pech Maho, détruit vers 200 av. J.-C., ne voit pas l’arrivée des romains en terre narbonnaise. Ces derniers, déjà bien implantés grâce au commerce, fondent en 118 av. J.-C. la Colonia Narbo Martius et prennent Narbonne pour capitale. Il s’agit de la première colonie transalpine, c’est-à-dire hors d’Italie ! La romanité s’étend dans les Corbières et sur le littoral, ce dont témoignent les vestiges de nombreuses villae, mais également la présence de la Via Domitia et de plusieurs nécropoles. La création de la colonie leur permet de mieux veiller aux intérêts des négociants romains, mais elle apparaît aussi comme une « base arrière » permettant d’alimenter les légions engagées dans la difficile pacification de l’Espagne.borne milliaire

La borne milliaire retrouvée à la limite des communes de Caves et de Lapalme, a été érigée lors du premier bornage de la Via Domitia en 118 av. J.-C..
La Via Domitia, du nom de son initiateur Domitius Ahenobarbus, permettait de relier l’Italie à la péninsule ibérique. De manière générale, elle reprend le tracé de la route indigène du territoire, la voie Héracléenne, qu’empruntaient les marchands Etrusques, Puniques, Grecs, Ibères. Au final, les travaux consistaient principalement à rectifier, par endroits, l’ancien tracé et à dresser des bornes de mille en mille (mille romain = 1480m).

 

CDMA - statuettesPlusieurs objets liés à des cultes ont également été retrouvés.
Ils témoignent du développement artistique de l’époque. Par exemple, les offrandes de la Grotte des Fées à Leucate.
Ces figurines en terre cuite correspondent à des ex-voto offerts aux divinités par des habitants de Leucate. Ces statuettes du début de notre ère, grossièrement modelées en terre grise, jaune ou rouge représentent des divinités difficilement identifiables (Mercure, Minerve, Vénus) et des personnages drapés.

De cette époque, on a découvert plusieurs domaines agricoles qui ont fourni de très intéressants objets de la vie quotidienne : vases sigillés, jeux de marelle, petite flûte démontable, monnaies etc.

Enfin, la dernière vitrine permet d’entrevoir la période qui suit l’hégémonie romaine : les débuts du christianisme et la domination wisigothe. L’inhumation des corps devient le rite funéraire exclusif et la croix du Christ apparaît dans l’iconographie.